Histoire de l'Association et anciens Présidents

Histoire de l’Association

L’Association des lauréats a été fondée en 1922, peu après le rétablissement du Concours général (voir son histoire), sur l’initiative de Robert Régnier, chef du secrétariat de l’Institut, et a été déclarée d’utilité publique en 1935. Elle a joué un rôle notable pour le maintien du Concours général lorsque sa suppression fut, une fois de plus, envisagée au début des années 1970.

Anciens Présidents

  • Emile Varagnac (1922-1925)
  • Germain Lefevre-Pontalis (1925-1928)
  • Raphaël-Georges Levy (1928-1933)
  • Marquis de Vogue (1933-1948)
  • Edouard Herriot (1948-1951)
  • André Maurois (1951-1967)
  • Maurice Druon (1967-1973)
  • Maurice Schumann (1973-1974)
  • Henri Queffelec (1974-1978)
  • Jacqueline de Romilly (1978-1983)
  • Maurice Druon (1983-1988)
  • Jean Favier (1988-2002)
  • Jean-Jacques Duby (2002-2011)

Anciens vice-présidents

  • André Boschot
  • André Chaumeix
  • René Debrisay
  • Pierre Gillet
  • Louis Reau
  • Emile Borel
  • Noël Lebrec
  • Maurice Marois
  • Roger de Segogne
  • Roger Lalouette
  • Philippe Marini (2003-2011)

Anciens secrétaires généraux

  • Noël Lebrec
  • Maurice Marois
  • Jacques Cladé

Anciens trésoriers

  • Paul Dailly (jusqu’en 2011)
  • Jacques Cladé
  • Claude-Eugène Anglade

Nouveau site internet

Ce site vient d'être mis en ligne, vous pouvez nous signaler toute erreur, anomalie de fonctionnement ou vos commentaires à webmaster [arobase] concoursgeneral.org

Recherche

Introduction

Bienvenue! Bienvenue sur le site consacré au Concours général des lycées et des métiers, réalisé par l'Association qui en regroupe les lauréats. Vous trouverez dans les pages suivantes des informations sur le Concours général et sur notre Association. Si vous avez des remarques à faire, des suggestions à proposer, merci de les envoyer à notre adresse concoursgeneral [arobase] orange.fr. Si vous êtes lauréat du Concours général, ne manquez pas de consulter les pages consacrées à l'Association. N'oubliez pas que celle-ci vous rendra des services d'autant meilleurs que vous serez plus nombreux à y adhérer fidèlement. Et n'hésitez pas, surtout si vous êtes au loin, à utiliser le service Nouvelles des Confrères que nous espérons rendre vivant grâce à ce site.

%d blogueurs aiment cette page :