Rapport Moral 2000

Par M. Maurice Marois
Professeur émérite à la Faculté de Médecine Saint-Antoine
de l’Université Pierre et Marie Curie, Paris VI
Vice-Président, chargé du secrétariat général de l’Association des lauréats du Concours général

Mesdames, Monsieur le Ministre,
Monsieur le Président,
Mes Chers Confrères,

Mon premier devoir est d’assurer Monsieur Christian Poncelet, Président du Sénat, de notre vive gratitude pour nous avoir offert les magnifiques salons du Palais du Luxembourg. Monsieur le Président du Sénat avait été sollicité par Monsieur le Sénateur Maire Philippe Marini, notre confrère.

Il appartient à notre Président Jean Favier, de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, d’accueillir notre hôte d’honneur Monsieur Jacques de Larosière de Champfeu, Membre de l’Académie des Sciences morales et politiques, Gouverneur honoraire de la Banque de France, qui prononcera une conférence intitulée  » Le système monétaire « .

Je souhaite au nom de notre Association la bienvenue à notre invité Monsieur Joël Vallat, Proviseur du Lycée Louis Le Grand.

Voici quelques informations sur notre Association.

  • Nous sommes ce soir 158.
  • 116 nouvelles adhésions nous ont rejoints en 1999.
  • Notre réunion amicale du 19 mai 1999 au Lycée Louis Le Grand a rassemblé 65 de nos confrères.

Grâce soit rendue à nos mécènes :

  • l’Académie française : Monsieur le Ministre Maurice Druon, de l’Académie française, a su convaincre l’illustre Compagnie d’attribuer une subvention ; puis-je lui dire notre gratitude pour avoir présidé avec éclat notre Association pendant plus de dix ans et pour lui avoir apporté son soutien en toute circonstance ?
  • l’Académie des inscriptions et belles-Lettres a accordé une subvention grâce à l’active bienveillance de son Secrétaire perpétuel, notre confrère Jean Leclant ;
  • la Banque de France ;
  • le Département des Yvelines ;
  • Mademoiselle Triouillier ;
  • la S.N.C.F. .

Nous attendons encore le soutien du Ministère de l’Education Nationale.

Voici deux informations complémentaires.

  • Notre équipement a été modernisé. Nous avons remplacé le système de traitement de textes dans d’excellentes conditions financières grâce aux conseils de notre confrère Raphaël Douyère. Il a bien voulu se charger aussi du transfert du fichier des membres de notre Association dans le nouveau système. La tâche n’était pas facile. Elle a demandé beaucoup de temps. Raphaël Douyère l’a réalisée avec un grand dévouement.
  • Lors de l’Assemblée Générale de l’an dernier, deux jeunes confrères ont suggéré la création d’un système Internet consacré au Concours Général et à l’Association. Le défi a été relevé et l’oeuvre menée à bien par Sven Delille assisté d’Eric Buchlin. Le site est encore à compléter mais il est d’ores et déjà consultable sous la référence :
      http://www.multimania.com/concoursgeneral/.

    Notre site sera prochainement hébergé par le site du Lycée Louis-le-Grand.
    Je tiens à rendre hommage à ces deux confrères qui nous ont si obligeamment et efficacement aidés.

Ici s’achève notre bref rapport moral.

*
***

Selon un usage de plusieurs décennies, il m’échoit de faire suivre ce rapport de quelques considérations sur les signes des temps.

« L’humanité sera confrontée à des situations qu’elle n’a jamais connues. » « Le vent se lève il faut tenter de vivre. » Deux formules de Paul Valéry qui s’appliquent à notre temps. Cet exorde a pour but d’introduire mon propos. Le tableau que je vais tenter de brosser est un triptyque consacré aux bouleversements de notre condition. Les sujets sont tellement riches que plusieurs ouvrages ne suffiraient pas. Et je suis donc contraint d’être bref.

I.   Voici le premier volet. Il est intitulé les sept périls.

Premier péril : la détérioration du climat.
2ème péril : l’expansion irrésistible du monde urbain.
3ème péril : les déchets.
4ème péril : la pénurie d’eau douce.
5ème péril : le saccage de la fabuleuse diversité des espèces.
6ème péril : le pillage des ressources marines.
7ème péril : (mais il en est bien d’autres) : la santé en question.

Il convient de clore la liste pourtant incomplète de ces apocalypses et d’évoquer quelques aspects plus rassurants de notre condition.

II.   Trois exemples d’authentiques progrès forment le deuxième volet de notre triptyque.

1er exemple : Nourrir les hommes : la disette est en voie d’être vaincue.
2ème exemple : quelques progrès impressionnants de la médecine et de la chirurgie.
3ème exemple : vivre plus longtemps.

III.   Le troisième volet du triptyque met l’accent sur la science en marche.

Je choisirai trois thèmes.

Premier thème : les organismes génétiquement modifiés. Ils accomplissent de stupéfiantes prouesses.
2ème thème : l’Internet.
3ème thème : l’exploration du génome humain.

IV.   Il est temps de conclure.

Nous avons seulement fait état de quelques sujets. Mais ce simple exercice suffit à nous convaincre de l’accélération de l’histoire. Et il faudra bien dominer notre destin. L’humanité ne fera pas l’économie d’une réflexion sur elle-même. Afin d’y contribuer j’ai lancé le 8 septembre 1960 un défi pour créer une institution qui porterait le beau nom d’Institut de la Vie.

L’enjeu était de sensibiliser la science, de célébrer la vie, de proclamer les valeurs qui lui donnent son prix, de faire appel à la grandeur de l’homme et à sa lucidité. Et l’Institut de la Vie a pu réunir près de trois mille hommes et femmes de science de quatre-vingt-dix pays dont soixante-douze Prix Nobel. Notre action continue de se développer.

Depuis quarante ans nous avons accompagné notre siècle. Inquiets, éblouis, l’âme meurtrie par les souffrances du monde mais aussi gonflée d’espérance lorsque l’aventure chaotique débouchait sur des promesses heureuses, lorsque au-delà du tumulte perçait un chant d’harmonie, lorsque au-delà des ténèbres palpitait l’aube incertaine. Nous aussi, nous sommes des  » enfants du siècle  » – mais de quel siècle, dominé par la puissance que les hommes – encore dans leur préhistoire – se donnent à eux-mêmes par la science et qui doivent par nécessité éduquer leur liberté, maîtriser leurs passions, mobiliser les sagesses éternelles et s’en inspirer pour forger une sagesse nouvelle. Ces enfants du siècle devront affronter les plus gigantesques défis, non pas les mains nues comme des voyageurs sans bagages, mais enrichis de toutes les richesses du monde, armés de toutes ses sagesses, instruits de toutes ses expériences, porteurs de toutes ses attentes, en adultes enfin, déterminés à accomplir l’humanité de l’homme.

L’unité de la connaissance, l’unité du genre humain, la défense et l’illustration des plus hautes valeurs, tel est notre immense dessein pour ouvrir à la vie le fabuleux avenir auquel elle est promise.


Introduction

Bienvenue! Bienvenue sur le site consacré au Concours général des lycées et des métiers, réalisé par l'Association qui en regroupe les lauréats. Vous trouverez dans les pages suivantes des informations sur le Concours général et sur notre Association. Si vous avez des remarques à faire, des suggestions à proposer, merci de les envoyer à notre adresse secretariat [arobase] concoursgeneral.org. Si vous êtes lauréat du Concours général, ne manquez pas de consulter les pages consacrées à l'Association. N'oubliez pas que celle-ci vous rendra des services d'autant meilleurs que vous serez plus nombreux à y adhérer fidèlement. Et n'hésitez pas, surtout si vous êtes au loin, à utiliser le service Nouvelles des Confrères que nous espérons rendre vivant grâce à ce site.

Recherche

Nouveau site internet

Ce nouveau site de l’Association des Lauréats du Concours Général remplace l’ancien site qui, mis en ligne il y a vingt ans et bien que constamment amélioré, n’était plus adapté à la diversité des terminaux modernes. Toutes les pages de l’ancien site ont été transférées sur le nouveau et les requêtes vers ces pages sont automatiquement redirigées. Si malgré tout vous constatez une erreur ou anomalie de fonctionnement, veuillez la signaler à webmaster [arobase] concoursgeneral.org

Espace Membre

Pour les Lauréats déjà adhérents

Se Connecter

Pour les nouveaux Lauréats

Création de compte